Ô Marie, reste au chevet de tous les malades du monde :

Ceux qui, à cette heure, ont perdu connaissance et vont mourir ;

Ceux qui viennent de commencer leur agonie ;

Ceux qui ont abandonné tout espoir de guérison ;

Ceux qui crient et pleurent de douleur ;

Ceux qui ne parviennent pas à se soigner faute d’argent...

  Ô Marie, sois présente à ceux qui voudraient tant marcher ;

et qui doivent rester immobiles :

Ceux qui devraient se coucher et que la misère force à travailler ;

Ceux qui cherchent en vain, dans leur lit, une position moins douloureuse ;

Ceux qui passent de longues nuits à ne pouvoir dormir...

  Ô Marie, réconforte ceux que torturent les soucis d’une famille en détresse :

Ceux qui doivent renoncer à leurs plus chers projets ;

Ceux qui ne croient pas à une vie meilleure ;

Ceux qui se révoltent et maudissent Dieu.

Tous ceux qui ne savent pas que le Christ a souffert comme eux et pour eux.

Amen!